Baromètre des villes cyclables

Plus que 11 jours pour donner votre avis !

Déjà, les premiers retours montrent que notre région est la première en terme de réponses et Annecy la 3ème ville. Faites exploser le score !

Pour participer, c’est ici.

2 commentaires pour “Baromètre des villes cyclables”

  1. Bonjour,
    Malgré beaucoup de progrès récents, il me semble que la circulation à vélo reste encore difficile en ville (avenue de Genève, place de la gare…).
    Certains croisements présentent des dangers (devant le Palais de Justice par exemple). L’autorisation de rouler en sens interdit renforcerait même la vulnérabilité des vélos car les voies ne sont pas toujours assez larges pour qu’on y croise un véhicule sans encombre. De plus, certains lieux comme Seynod,sont situés en hauteur. Il n’est pas toujours aisé pour une personne moins jeune ou peu sportive de remonter la côte qui y mène (solution?).
    D’autre part, la piste cyclable ne permet pas encore de faire en toute sécurité le tour du lac. Elle manque en particulier entre Angon et Doussard où les virages, l’étroitesse de la route, la vitesse de certains véhicules constituent un réel danger.
    Enfin il manque en ville des racks où garer son vélo. Bien souvent, on reste perplexe, son vélo simplement accoté à un mur!
    Merci pour votre consultation.

  2. Bonjour,

    Notre liste Changeons d’Ere avait prévu dans son programme « un axe Nord-Sud rapide grâce à une voie en site propre ». Nous continuons, dans les commissions à réclamer la transformation de l’avenue de Genève en voie bus-vélo. Voici également, ce que nous écrivions dans ce programme : « Grâce à une politique Vélo affirmée, nous prendrons en compte les axes de déplacements cyclistes dans le schéma directeur pour supprimer les discontinuités et les points noirs. Nous augmenterons les points de stationnement sécurisés. » Pour ce dernier point, des décisions ont été prises en ce sens au niveau du Grand Annecy (annoncé dans le fascicule « la qualité de l’air, c’est l’affaire de tous »).
    Pour le point noir qu’est le pourtour du palais de justice, les associations de cyclistes travaillent avec les services techniques pour trouver des solutions. Les double-sens cyclables sont défendus par ces associations parce qu’ils permettent une réelle pacification de la circulation. Après les premières surprises, vélos comme automobilistes s’attendent à se rencontrer et deviennent vigilants, c’est le cas d’une place comme celle de la gare. Tout ne peut pas être mis en zones séparées, il faut apprendre à se déplacer ensemble dans un même lieu et donc à vitesse réduite. C’est aux automobilistes de faire le premier effort et aux cyclistes d’être respectueux des piétons.
    Le tour du lac complet est un projet à long terme qui pour l’instant, coûte très, très cher. Est-ce une priorité ?
    Pour les habitants des zones au-dessus d’Annecy, le vélo électrique est une solution, l’autre est le vélo pliant qui peut être porté à la main dans le bus à la montée.

Remonter